CUTE – Complèxe scolaire – Hauterive – Switzerland

CUTE 2021 – CONCOURS

1.Village

Le village de Hauterive est situé sur le versant sud-est de la montagne de Chaumont dans le canton de Neuchâtel. Non loin d’une forêt dense au nord, ce petit centre urbain articule ses rues sur une topographie complexe. Le résultat est un village composé de chemins en arc de cercle et d’une place centrale, qui se forme à l’intersection entre les quatre rues principales. 

La densité du village décroît à partir de la place centrale et sa défragmentation progressive laisse place à une forte présence végétale. Les maisons s’alternent avec les jardins et les terres agricoles. Entre les bras du village, qui ressemblent à ceux d’une pieuvre, on trouve un parc au nord (prolongement non connecté de la forêt plus au nord) et des alignements d’arbres. 

2.Système (liaison avec le village, accès et vues)

Notre projet, un complexe scolaire, préscolaire et parascolaire, nécessitait d’un volume important. Les locaux nécessaires étaient nombreux. Afin d’insérer de manière sensible ces activités dans le village de Hauterive, nous avons conçu un cadre flexible, un système autant théorique que structurel, capable de s’adapter aux exigences contextuelles et programmatiques.  Cette approche nous a permis de créer, à la fois, un lien urbain et significatif avec le village, les espaces demandés, la possibilité d’orienter une partie importante des salles de classe en direction du sud et avec une vue sur le lac.

3.Nature et espace, cour de récréation et espace public

Le volume est compact, en recherchant une proportionnalité intelligente entre l’économie du bâtiment et générosité pour les espaces vertes. Volume mineur – investissement mineur – espace majeur pour les jardins et les plantations. 

Deux accès distincts sont organisés : un pour le complexe scolaire et périscolaire ; un pour la crèche. Les aires de jeux sont également séparées : un jardin protégé en haut de la colline pour les enfants plus petits ; une grande cour en bas de la topographie pour les enfants de l’école primaire. 

Les plantations sont conçues selon un principe d’alternance de contrôle et d’entropie. Afin de rétablir une homogénéité entre l’espace de la parcelle et celui du contexte naturel, l’espace non dédié aux constructions et aux cheminements doit laisser place à une croissance contrôlée d’espèces végétales indigènes.

Les plantation sont imaginés selon un principe d’alternance entre maîtrise et entropie. Dans le but de redonner homogénéité entre l’espace de la parcelle et celui du contexte naturel, la place non dédiée à la construction et aux sentiers, devrait laisser la place à une croissance contrôlée d’espèces végétales autochtones.

4.Présence

Les bâtiments de Hauterive ont des formes simples, mais la variété des matériaux et des couleurs qui composent les façades les rend chaleureux. La majorité des bâtiments est recouverte d’un enduit brut de couleur claire, avec des parties en pierre (la fameuse pierre d’Hauterive) aux angles et aux ouvertures, et des volets en bois peints dans des couleurs pastel. Les avant-toits, assez discrets, laissent apparaître les charpentes en bois des toitures.

L’enchaînement de ces volumes le long des routes du village est gracieux et harmonieux. Maison après maison, la lecture de ce petit centre urbain est simple et agréable. Enfin, la forme et la largeur irrégulières des routes rendent la promenade dans le village intéressante et non sans surprises. 

Le projet réinterprète ce langage en proposant des formes essentielles mais fragmentées et adaptées au contexte, exactement comme sur les routes du village. 

5. Ecologie, mémoire et matériaux

Le matériau principal choisi est le bois. La structure porteuse est basée sur le schéma conceptuel du projet (mentionné au début du texte) et se termine au troisième étage par une succession de fermes traditionnelles. L’essence de bois privilégiée pour la structure est l’épicéa, largement présent en Suisse. 

Le revêtement de la façade est disposé en trois rangées horizontales correspondant aux trois étages du bâtiment et chaque rangée présente une répétition de planches verticales espacées en mélèze. Ce motif est très serré au rez-de-chaussée inférieur et devient plus vivant aux étages supérieurs en augmentant la taille des planches. 

Le revêtement du toit a été conçu avec de l’acier recyclable et des panneaux photovoltaïques. Les différentes orientations des pannes permettront de choisir le meilleur emplacement des panneaux solaires pour améliorer leur efficacité. 

Enfin, nous avons proposé d’utiliser des matériaux de réemploi pour certains element de finition. Notamment, certaines des pierres de Hauterive qui seront disponibles après la démolition de l’ancien collège présente sur la parcelle pourront être ré-utilisés.